Le projet

Réservoir Danse est une association d’artistes et de personnes qui contribuent à la vie chorégraphique et artistique à échelle régionale, nationale et internationale.

C’est une structure de soutien à la création qui entend préserver une autonomie de l’acte artistique et des acteurs dans leur capacité à définir leur projet et à en choisir les conditions de développement.

Le collectif milite pour un accès ouvert à de bonnes conditions de travail en studio, il soutient le « degré zéro » de la création, et se rassemble en réseau pour travailler et échanger sur les différentes problématiques du secteur.

Réservoir Danse porte un projet politique, celui d’affirmer la place des artistes dans les décisions portant sur leurs conditions de travail et d’être force de proposition dans le paysage chorégraphique, en complémentarité avec les structures et les institutions.

Basée à Rennes, l’association compte plus d’une centaine d’adhérent.e.s (à titre personnel et à celui de compagnies ou d’associations).


C’est

Un lieu de fabrique

La Ville de Rennes a confié la gestion de deux studios à Réservoir Danse. Ceux-ci sont situés au Garage, lieu de création chorégraphique partagé avec le Centre Chorégraphique National de Rennes et de Bretagne, à Beauregard quartier nord-ouest de la ville.

Ce lieu de fabrique est géré par et pour les artistes.

Premiers projets, embryons, pièces en parcours institutionnel, projets alternatifs ou en rupture avec la production conventionnelle, recherche, laboratoires… L’une des lignes majeures défendue est de permettre l’accès à des espaces professionnels de travail adaptés à la danse, ceci de manière équitable, sans imposer de critère esthétique ou de pré-requis de reconnaissance ou de production.

Les équipes artistiques accueillies disposent d’un contexte favorable au travail en matière de temps (les studios leur sont accessibles 24h/24, 7j/7) dans de bonnes conditions matérielles et techniques.

Les accueils en résidence se prévoient sur le long terme, ils se gèrent également en flux tendu :le long terme permet de répondre aux exigences des calendriers de production ; le flux tendu consiste à garder une flexibilité et disponibilité de studios pour les imprévus et besoins spontanés, dans l’intérêt du travail artistique.

Il est proposé aux résidents qui le souhaitent de rendre visible une part de leur processus créatif, leur œuvre en devenir ou forme d’autre nature à l’occasion d’une ouverture publique, d’un Monstre ou/et d’un atelier À l’abordage

Ces temps de visibilité convient le tout public ; ils constituent d’autre part un temps de travail important pour échanger avec d’autres artistes.


Un réseau d’artistes

En lien avec cet accueil en résidence, le projet Réservoir Danse permet de nombreuses rencontres d’artistes et personnes du secteur chorégraphique. Il facilite les échanges et s’engage pour la multiplication des partenariats avec d’autres structures, compagnies, artistes, institutions pour continuer de provoquer les croisements qui forgent les réseaux nécessaires au développement du travail des artistes.

Ce réseau devient un terrain commun pour rendre visible ce que les artistes font au sein de leur propre compagnie, leur travail artistique, leurs liens avec le public, avec l’administration, la production, la diffusion, leurs questionnements et envies, leurs démarches pour réinventer des protocoles, etc…

Ainsi, Réservoir Danse est une affirmation de la place des artistes dans la vie du milieu chorégraphique. Il met en présence la voix collective des artistes regroupés au sein de ce réseau et entend accompagner une mutation qui se fait sentir dans le secteur chorégraphique. Mieux faire entendre les propositions artistiques aux structures et institutions pour qu’elles puissent adapter leurs cadres aux projets et non l’inverse :

Les artistes de Réservoir Danse défendent le faire. L’essentiel de la danse. La place de la danse aujourd’hui dans la société.


Une dimension coopérative, collective, circulaire sur le territoire

L’association s’appuie sur une organisation collégiale ouverte et attentive aux individualités et singularités.

L’association Réservoir Danse est dirigée par un Collège Action d’un minimum de dix personnes co-responsables et d’un conseil d’administration intégrant l’ensemble de ses adhérents. Sont membres du Collège Action à ce jour :  Cécile Barbedette, Élodie Besse, Florence Casanave, Lucie Germon, Anne-Sophie Guillaume, Laëtitia Lanoë, Catherine Legrand, Matthieu Mevel, , Alain Michard, Simon Queven, Léa Rault.

Le Collège Action est investi des pouvoirs pour administrer l’association et chacun de ses membres est habilité à représenter l’association politiquement, publiquement et médiatiquement.

Par ailleurs les membres du Collège Action sont chargés de missions précises au sein de « commissions » spécifiques qui intègrent également d’autres adhérents de l’association. En effet, le fonctionnement de Réservoir Danse repose sur une implication importante de ses bénévoles pour assurer le bon fonctionnement de l’association et des studios mais aussi le développement de ses projets. Chaque membre adhérent est invité à prendre part à la vie associative et aux prises de décision en s’impliquant dans une ou plusieurs commissions :

commission ADMINISTRATION
commission ACCUEIL
commission TECHNIQUE
commission COMMUNICATION
commission RESSOURCES

La gestion au quotidien des activités de Réservoir Danse ne peut se faire sans l’appui d’une personne en charge de la coordination, Margaux Lefeuvre, en poste depuis (prise de poste auprès du CDRM en mai 2016, CDI à mi-temps en août 2017 avec RD). Elle assure plusieurs missions comprenant les tâches de secrétariat, d’administration, de communication, et d’accueil des compagnies en résidence.

Réservoir Danse reçoit le soutien de la Région Bretagne et la Ville de Rennes.